Oasis : "(What's The Story) Morning Glory ?" (Epic ; 1995)

Publié le par satierix

03C003C001148574-photo-pochette-morning-glory.jpgDeuxième chronique donc, surement leur plus grand succès discographique.

 

 

Suite à l'excellent "Definitely Maybe" en 1994, Oasis ne met qu'un an pour accoucher de son second album. Alors que l'année précédente c'est Blur qui a le plus marqué grâce à son "Parklife", Oasis va sortir grand vainqueur de cette année 1995. Cet album reste aujourd'hui l'un des disques les plus vendus, et remporte en Angleterre le Brit Award du meilleur album, Oasis remportant le prix de meilleur groupe et "Wonderwall" celui de meilleur titre.

Par rapport au premier album, un changement à noter puisque le batteur Tony McCarroll est remplacé par Alan White suite à une rixe avec Liam.

Pour beaucoup, cet album est considéré comme le meilleur des mancuniens, même si de nombreux fans lui opposent le premier. Pour moi, pas moyen de les départager tant ils sont bons l'un et l'autre, mais aussi tant ils sont différents. Une grande différence par rapport à "Definitely Maybe" : ce deuxième opus est résolument plus pop alors que le premier était définitivement rock. Cela se ressent par exemple dans "Wonderwall", hit incontournable, qui par ses arrangements (les cordes) et sa rythmique qui sort du binaire traditionnel, n'est pas rock pour deux sous et se tourne vers la pop voire vers le rock. Une faculté qui permet aussi de toucher un plus large public je pense.

"Don't Look Back In Anger" avec son intro pompée sur Lennon er sa rythmique lente s'inscrit un peu dans cette veine moins rock. C'est l'un des autres tubes de l'album, mais il est cette fois-ci chanté par Noël. Un excellent titre avec un refrain entêtant, sans doute la principale force du morceau. L'autre ballade, "Champagne Supernova" bénéficie d'un guitariste additionnel, un certain Paul Weller, et est excellente pour conclure cet album. "She's Electric" qui se révèle être un morceau très entraînant bien qu'assez basique et "Cast No Shadow" qui est aussi baignée par les cordes sont les deux derniers titres que l'on peut qualifier de "pop" dans cet album. Ce dernier se révèle aussi être un titre magnifique bien qu'il ne soit pas aussi tubesque que d'autres.

Passons aux titres rock et à mon préféré auquel je réserve le centre de l'article : "Morning Glory" (qui accessoirement donne son titre à l'album). Après son riff de deux notes annonçant la tempête, une petite déferlante sonore, certes un peu noyée par la saturation mais que c'est bon. Musicalement, c'est l'une des meilleures trouvailles de l'album et la mélodie du chant est excellente. Une structure simplissime qui fait une chanson imparable, deux fois le même couplet, deux fois le même refrain, un petit solo de gratte au milieu et ça tourne.

Le seul titre à atteindre ce niveau sonore est celui qui ouvre l'oeuvre, "Hello", et j'ai tendance à penser par moments sur ce morceau que trop de saturation tue la saturation, mais Liam est tellement au top avec sa voix rauque que ça nous fait passer la pilule.

Restent le titre entêtant "Roll With It" et sa mélodie qui tourne, "Hey Now !" qui peut paraître un peu plus lassant et attentiste (et aussi un peu redondant par rapport à ce que l'on avait déjà entendu du groupe), et "Some Might Say" qui est un autre titre rock efficace au riff sous-jacent qui rappelle une fois de plus T-Rex, surement pas une de leurs influences mais ce genre de trucs m'y fait irrémédiablement penser. Encore un excellent refrain pour ce "Some Might Say".

A noter les deux petits interludes de 30 secondes environ qui peuvent évoquer un genre de concentré de ZZ Top mélangé à de l'harmonica, un peu dans le genre de celui du générique de Taratata mais en mieux.

L'ensemble est vraiment très cohérent malgré une plus grande variété de style, la production est impeccable et on ne se lasse pas de cet album qui mérite tous les honneurs qui lui ont été rendus. Dommage que la suite n'ait pas été immédiatement brillante...

Tracklist :

1. Hello
2. Roll With It
3. Wonderwall
4. Don't Look Back In Anger
5. Hey Now !
6.
7. Some Might Say
8. Cast No Shadow
9. She's Electric
10. Morning Glory
11.
12. Champagne Supernova

Publié dans Chroniques de disques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article